Fatigué, stressé, déprimé : on peut s’en sortir.


Pourquoi ?

Notre énergie physique et psychique dépend du bon fonctionnement de toutes nos cellules au nombre moyen de 75 milliards. Cette énergie mobilise : l’oxygène, les protéines (viandes, poissons, oeufs, céréales, légumineuses), les hydrates de carbone (fruits, céréales, légumineuses)
Les graisses notamment les omégas 3 en équilibre avec les omégas 6, les vitamines et les minéraux.

Mais pourquoi des carences dans un monde alimentaire où les choix et les quantités sont impressionnants ? La quantité n’a jamais fait la qualité.

Nous sommes tous plus ou moins carencés en vitamines, en minéraux.

Les raisons sont les suivantes :

  • Il y a un siècle (vers1900) les hommes et les femmes mangeaient deux fois plus en quantité et en qualité. Actuellement on mange moitié moins on apporte donc moitié moins de vitamines et de minéraux.
  • Les carences se sont accentuées à cause des modes de cultures intensives, des récoltes parfois avant maturité (fruits, tomates etc.)
  • Des modes de conservation chez le producteur, le distributeur et le consommateur, des modes de cuisson notamment la cocotte minute, le four trop chaud, la poêle. Il faut préférer la cuisson à vapeur douce le plus souvent possible.
  • Les carences se sont accentuées à cause du stress psychique dans un monde qui demande plus et toujours plus rapidement. Plus on est stressé plus les dépenses en vitamines et en minéraux sont augmentées. Dans ces conditions les parois de nos cellules s’oxydent, on parle alors de stress oxydatif cellulaire qui nous fait vieillir, différent du stress psychique. Nous ouvrons ainsi la porte aux pathologies dégénératives comme le cancer et bien d’autres.
  •  Le stress psychique induit la fatigue, l’irritabilité, le mauvais sommeil, le mal au dos, les crampes, les troubles de mémoire, de concentration, de libido, la perte de cheveux, les ongles cassants ou mous, la sensibilité aux bruits, l’addiction aux produits sucrés, à l’alcool, au tabac, la boulimie conduisant au surpoids avec les risques de cancer, de maladie d’Alzheimer, etc.

On nous ment.

  • Mangez équilibré, vous ne serez pas carencés : faux.
  • Prendre des compléments alimentaires, c’est dangereux : vrai et faux. Vrai si vous prenez une vitamine ou un minéral isolement et à une dose inacceptable, mais faux si vous avez un conseiller qui maitrise la science des vitamines et des minéraux grâce à une sérieuse formation. Les compléments alimentaires sont comme l’utilisation de la voiture : tout dépend de la façon de conduire.
  • Depuis 1850 on a 30 à 40 ans de vie en plus : faux. En effet les calculs de référence de 1850 intègrent la mortalité infantile qui était très importante. En réalité on a gagné environ 6 à 7 ans de fin de vie souvent difficile voire grabataire.

 

Comment faire ?

  • En premier s’informer davantage. Voir le livre de Jean-Marie Magnien « Réduire au silence 100 maladies avec le régime SEIGNALET » éditions Thierry Souccar.
  • En second prendre quotidiennement des compléments alimentaires : ni trop ni pas assez, le juste efficace.
  • On doit associer quatre éléments : Vitamines – Magnésium – Antioxydant et un mélange d’huiles équilibrées en oméga 3 et oméga 6. Ces quatre éléments sont disponibles dans les pharmacies dont la liste est en cliquant à la page d’ouverture sur l’onglet « Ventes en pharmacie » ou sur l’onglet de « Ventes en lignes ». Le personnel des pharmacies a été formé et continue d’être informé.
  • Tous ces éléments doivent être présents. Si on compare avec une voiture : les vitamines B représentent le carburant, le Magnésium l’allumage, l’Antioxydant le pot catalytique et l’huile oméga 3/6, l’huile moteur.

 

Comment prendre les compléments alimentaires ? Toujours après les repas.

  Petit déjeuner Repas du soir
Vitamines boite rouge 1 gélule 1 gélule
Magnésium boite bleue 2 gélules 1 gélule
Antioxydant boite orange 2 gélules Zero gélule

 

Utiliser le mélange d’huiles omégas 3/6 pour vos sauces de salade et pour les ajouts dans les assiettes midi et soir des plats principaux. Ne jamais cuire.

Pour que les compléments alimentaires soient efficaces, il faut comme pour une voiture, que tous les éléments soient présents en permanence. Il n’y a pas de cure d’essence, on remplit le réservoir en permanence. En conséquence la prise de compléments alimentaires est quotidienne.