Pratiquer sérieusement

Oui il faut pratiquer sérieusement sans tomber dans une attitude injustifiée qui fait la chasse aux traces de lactose, de lait et de gluten.

Voir ci-dessous une échange de mail avec une patiente qui résume ma pensée :

Bonjour Monsieur Magnien,

« J’ai acheté votre livre et je le trouve très très intéressant ! Je souffre de spondylarthrite depuis quelques années. Je vais commencer le régime Seignalet en suivant votre méthode (avec vos compléments alimentaires), mais je ne comprends pas trop la différence entre la caséine et le lactose.

Faut-il éliminer juste les laitages (lait au petit déjeuner, yaourts, fromages) ou bien aussi tout ce qui comporte du lactose comme la plupart des médicaments, même les granules d'homéopathie ? Je prends du Lévothyrox suite à l’ablation de la thyroïde en 2012, craignant le lactose je suis passée à la formule en goutte qui est sans lactose (c’est très contraignant et mauvais au goût) De plus j'ai arrêté mon Lutéran (traitement gynécologique lié à une insuffisance en progestérone) mais rien pour le remplacer ! Les anti-inflammatoires sans lactose sont limités.

Et quand je lis le résumé du livre de Seignalet, il ne parle que de supprimer la caséine et non de lactose ! Est-ce que le peu de lactose dans les médicaments a une incidence sur le régime ?

Pouvez-vous m'éclairer ? Je suis un peu perdue pour commencer ! »

Réponse de Jean Marie Magnien :

Chère Madame,

« Les choses sont plus simples:

Le lactose est le sucre du lait et la caséine est la protéine du lait.

Le lactose est souvent un marqueur du lait mais on doit bien sûr éliminer le lait qui en contient 50 g par litre et la plupart des yaourts au lait environ 5 g. A ce niveau de concentration il peut y avoir des intolérances intestinales au lactose Le lactose que vous trouvez dans les médicaments est faible, sans incidence et surtout sans protéine de lait.

La caséine se trouve dans les produits laitiers comme le fromage et tous les dérivés du lait. Il faut éliminer les fromages de chèvres et de brebis car les autoriser indique un manque de connaissances. Soyez cool mais sérieuse. Sachez qu'un écart n'organise pas la défaite mais un écart macroscopique (un quart de tranche de pain ou un morceau de fromage) deux fois par semaine rend la victoire difficile. Votre ennemi sera l'impatience car elle introduit le doute. Des échecs existent mais soyons positifs ayons le regard dirigé vers la réussite qui peut demander plusieurs mois.

Relisez attentivement la conclusion de mon livre page 305 et relisez souvent la Partie II, page 177 et suivantes, le régime Seignalet en pratique