Ballonnements intestinaux


De temps à autres on nous interroge sur des problèmes de ballonnements intestinaux malgré le régime Seignalet.

Cette situation apparaît à cause d’un développement excessif de certaines bactéries dans le côlon qui produisent des gaz. Voici ce qu’écrit Jean-Marie Magnien dans son livre page 57 (Réduire au Silence 100 maladies avec le régime Seignalet – Editions Thierry Souccar) : « une alimentation trop riche en protéines donne des gaz et des selles malodorantes. Les produits laitiers sont une source majeure de protéines. Une alimentation trop riche en légumes, légumineuses (petits pois, pois chiche, lentilles, fèves, etc.) et en fruits donne des gaz et des selles sans odeurs désagréables. Y a-t-il encore des médecins qui demandent à leurs patients l’odeur et la couleur de leurs selles ? ». Page 37 (paragraphe : (L’effet perturbateur des protéines de lait sur la flore bactérienne du côlon) : « … la flore de putréfaction, donnant des selles à odeur nauséabonde et une haleine fétide (halitose) ». Seule le changement alimentaire en dehors de problèmes dentaires supprimera la mauvaise haleine.

Le régime Seignalet excluant les produits laitiers on est plus dans la situation d’une alimentation trop riche en légumes et en fruits. Pour vérifier le bien-fondé de cette remarque on conseille de supprimer pendant 3 à 4 jours les légumes et les fruits sans accentuer les protéines. Si les résultats sont satisfaisants on devrait se limiter par repas à environ 100 g de légumes et un fruit de la taille d’une pomme. Pendant ce test d’exclusion, il faut garder le riz, le quinoa et les pommes de terre comme apports énergétiques.

Si le problème persiste, on revient à un apport modéré en légumes et en fruits comme cidessus mais on va réduire la flore bactérienne grâce à un antiseptique intestinal : Nifuroxazide 200 mg, en vente libre en pharmacie. Prendre pendant 4 jours une gélule aux repas du matin, du midi et du soir. Puis continuer pendant deux semaines avec une gélule au repas du soir.

Pourquoi des gaz avec les légumes et les fruits ? Ceux-ci contiennent des fibres que notre système digestif ne peut pas dégrader. C’est le rôle de certaines bactéries qui vont produire des gaz inodores dont l’hydrogène.

Une fois de plus on retrouve l’exigence de l’équilibre propre à la vie. On évoque cette notion sous forme d’un conte hindou dans le livre page 359 : « Un jour, un homme recherchait la clef du bonheur pour son âme. Il s’installa au bord d’un fleuve et décida de ne plus manger pour trouver le bonheur. Sept ans plus tard il n’avait pas encore trouvé le bonheur. Il désespérait, quand il vit une barque qui descendait le fleuve. A son bord, un élève et son Maître de musique. Le Maître disait à son élève : « si tu tends trop la corde, elle casse, si tu ne la tends pas assez, il n’y a pas de son ». Le vieux sage qui méditait sur la recherche du bonheur, se leva et partit. Il avait compris qu’il fallait atteindre le juste milieu. Ce conte concerne toute la biologie cellulaire qui est toujours en équilibre entre deux extrêmes »